Accueil
Accueil
Chili nature
Chili nature

CHILE

            Une terre aux multiples visages pour ce territoire dont l'extrême étroitesse le dispute à une longueur exceptionnelle, coincé entre l'Océan Pacifique à l'ouest et la formidable barrière andine à l'est. La légendaire île de Pâques, l'archipel Juan Fernandez ainsi que quelques autres petites îles polynésiennes agrandissent ce territoire. Ne pas oublier la moitié de l'île Tierra Del Fuego (l'autre moitié étant argentine) et la portion de l'Antarctique comprise entre 53° et 90° de longitude ouest toujours revendiquée par le Chili. Des hautes terres andines aux vallées centrales, du désert d'Atacama réputé être le désert le plus sec du monde aux forêts pluviales patagoniennes, des canaux de Patagonie aux glaces de l'Antarctique, ce pays offre une variété de paysages époustouflants, peu communs et rares. Le pays compte 18 millions d'habitants (dont 89% vit en milieu urbain) pour un territoire grand comme 1.5 fois la France et offre d'immenses contrées peu peuplées dans lesquelles de nombreux parcs nationaux ou réserves ont été mis en place pour protéger l'espace naturel auxquels s'ajoutent plus de 130 réserves naturelles privées. L'éventail de la faune et de la flore est tout aussi remarquable. L'hospitalité et la gentillesse des Chiliens ne sont pas de vains mots. Tout concourt pour qu'un voyage au Chili ne laisse que des images impérissables. Malgré ces efforts de protection le Chili reste un des pays les moins engagés au monde en matière de développement durable. Santiago la capitale est une des villes les plus polluée d'Amérique Latine, de nombreuses nappes phréatiques sont  polluées en particulier à l'arsenic, produit utlisé dans l'exploitation minière, les fermes d'élevage du saumon  sont un véritable problème pour l'écologie sous-marine et en particulier elles se développent au détriment de la vie sous-marine, la forêt primaire se réduit au profit d'autres espèces à haut rendement comme l'eucalyptus ou le pin de Monterey, l'alerce un arbre en principe protégé mais est toujours "exploité" par bucherons et trafiquants sans vergogne.

 

Quelques chiffres


756945 km² de superficie pour 18 millions d'habitants.


4300 km du nord au sud soit la distance entre le nord du Québec au sud de la Floride ou encore la distance de Lisbonne à Moscou.


349 km de large à la latitude d'Antofagasta mais rien que 15 km de large à Puerto Natales en Patagonie.


5338 km de littoral.


6893 m de hauteur pour le Ojos del Salado le plus haut volcan du monde et 6723 m pour le Lullaillaco, les deux sommets les plus hauts du Chili.


50 : un chapelet de volcans actifs.


Pays le plus sismique du monde.



Géographie


La colonne vertébrale du Chili est représentée par les Andes qui ont commencé à se former il y a 60 millions d'années. Les sommets des Andes chiliennes dépassent très souvent 6000 mètres d'altitude. La région du Norte Grande sous le tropique du Capricorne est constituée essentiellement du désert d'Atacama. Plus au sud le Norte Chico où le désert laisse place à la brousse et à des zones de forêts où se nichent quelques vallées verdoyantes. Le centre du Chili région fertile où se loge Santiago la capitale du pays, zone d'agriculture et de vignoble. Puis vient la région des lacs, recouverte de lacs mais aussi de verts pâturages et de nombreuses forêts, dominée par de hauts sommets enneigés. Plus au sud l'île de Chiloé battue par les vents et les tempêtes de l'Océan Pacifique, il pleut 150 jours par an. En descendant encore un peu ce sont les fameux canaux de Patagonie avec ses fjords, ses forêts impénétrables, ses courtes rivières souvent en furie, c'est là que se situe la vaste région Campo de Hielo Norte constituée de 19 glaciers qui se fondent en une masse immense, à l'est de cette zone la forêt fluviale de montagne s'ouvre sur la steppe stérile de Patagonie. Tout à fait au sud le Campo de Hielo Sur sépare le continent des régions du détroit de Magellan et de la Terre de Feu balayées par des vents tempétueux, le ciel y est instable, la pluie persistante tombe sur une pampa aride.


  

Histoire


33000 ans BC : premières traces archéologiques de présence humaine.


13000 ans BC : l'extrémité du continent est atteint.


5000 BC : momies Chinchorros : les dépouilles humaines conservées artificiellement les plus anciennes du monde.


Les indiens : Plusieurs peuples se sont succédés tout le long du littoral. Aymara, Changos, Conchas, Chinchorros, Atacamenos dans le grand nord  ; Diaguitas, Picunches, Chonos, Tehuelches dans le sud ; Selk'man, Yaganes, Kawewqar, Haushs, Tehuelches et Alacalufesen en Patagonie et Terre de Feu.  Les indiens Mapuches ont formé la communauté la plus nombreuse, ils ont occupé un vaste territoire (de la région centrale à l'île de Chiloé) et sont le seul peuple à avoir résisté aux Incas puis ensuite aux Espagnols.


Les incas : Vers 1450 les Incas descendent vers le sud à la conquète de nouveaux territoires où ils rencontrent peu de résistance dans le nord et le centre de ce qui deviendra le Chili mais ils ne peuvent franchir le rio Maule devant la résistance des indiens Mapuches, ils n'iront pas plus loin, ce sera la frontière sud de leur empire. Une présence courte car 70 ans plus tard les espagnols arrivent.


La présence espagnole : Diego de Almagro, un des lieutenants de Pizarro, est envoyé en 1536 depuis le Pérou pour conquérir ces terres du sud mais c'est une catastrophe, les indiens remporte la victoire au Pukara de Quitor. Pedro de Valdivia fonde la première ville en 1541 Santiago del Nuevo Extremo et devient gouverneur du Chili. En 1553 Pedro de Valdivia est tué par les indiens Mapuches. Malgré tout en quelques décennies les espagnols se taillent un empire, aidés par les ravages dans les populations provoqués par les nouvelles maladies introduites par les européens et par une brutalité formidable.

En 1598 une révolte Mapuches repousse les espagnols au nord de la vallée centrale. Le système de l'encomienda se développe : les soldats reçoivent un terrain et deviennent propriétaires de fait des indiens présents sur ces parcelles et peuvent les "exploiter" à l'origine des grandes latifundias qui persisteront jusqu'à la réforme agraire de 1960.

  



L'indépendance : Une junte de gouvernement est formée le 18 septembre 1810 pour ne pas prêter allégeance à Joseph Bonaparte monté sur le trône d'Espagne à la suite de la conquête par Napoléon de l'Espagne.  Bernard O'Higgins fonde l'armée des Andes avec le général San Martin et envahissent le Chili, remportent la bataille de Chacabuco, l'indépendance est proclamée le 12 février 1818.


La guerre du Pacifique (1879-1884) permet au Chili d'accroître d'un tiers son territoire aux dépens du Pérou et de la Bolivie qui perd son accès à la mer.


1888 : le Chili annexe l'île de Pâques


1885-1900 : période d'immigration européenne en particulier allemande. Début de l'exploitation à grande échelle des nitrates et du cuivre.


1927 : Dictature du général Carlos Ibanez.


1938-1945 : Front populaire formé par les communistes, socialistes et radicaux.


1948-1958 : Interdiction du parti communiste.


1952 : Retour du général Ibanez démocratiquement élu.


1960 : Un terrible tremblement de terre et tsunami rasent les villes côtières entre Conception et Chiloé.


1970 : Allende le marxiste est élu président de la république et entame des réformes sociales.


1973 : Pinochet renverse par un coup d'état Allende. C'est le début d'une dictature de 17 ans.


1989 : Retour à la démocratie : Patricio Aylwin remporte l'élection présidentielle devant Pinochet.


2000 : Le socialiste Ricardo Lagos est élu président devant un ancien second de Pinochet.


2004 : le divorce devient légal.


2005 : Le sénat modifie la constitution : le président peut à nouveau démettre sénateurs non élus et les commandants militaires.


2006 : Michelle Bachelet est la première femme élue présidente du Chili.



Sites inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO



Le parc national de Rapa Nui sur l'île de pâques en 1995.


Les églises en bois de l'île de Chiloé en 2000.


Le quartier historique de la ville portuaire  de Valparaiso en 2003.


Les usines de salpêtre de Humberstone et Santa Laura près d'Iquique en 2005.


Qhapaq Nan en 2014, un réseau de 30000 km de routes andines réparties sur les territoires du Chili, du Pérou, de la Bolivie, de la Colombie, de l'Argentine, de l'Equateur.



Les dangers


La route : les accidents sont la première cause de rapatriement et de décès, pour s'en convaincre il suffit de compter les autels érigés au bord des routes. Attention au volant et mieux vaut respecter le code de la route les carabineros sont sans pitié et les amendes salées.


Le mal des montagnes : il peut se faire sentir dès 3000 m d'altitude. Maux de tête, étourdissements voire vomissements, il faut redescendre pour retrouver un air plus oxygéné. Ne pas monter de plus de 500 m par jour au delà de 3000 m que l'organisme ait le temps de s'adapter. Eviter l'alcool.


La maladie de chagas : ou trypanosomiase américaine, maladie redoutable transmise par les insectes et plus particulièrement les punaises.


Hanta virus : fièvre hémorragique virale parfois redoutable peut se contracter en Patagonie via le contact avec des rongeurs ou bien des aliments souillés par l'urine ou les excréments de ces rongeurs, penser à tenir les aliments dans des boîtes hérmétiques, éviter de manger des baies en pleine nature.