Accueil
Accueil

  

Norvège pratique

Gunnar Staalesen : auteur de romans policiers. Portrait peu flatteur de Bergen, ville où se déroulent ces récits. La remise en cause du modèle social scandinave. Brebis galeuses, Fleurs amères, La femme dans le frigo.


Tarjei Vesaas : Ecrivain de l'ineffable. Poète, auteur de pièces de théâtre. Deux chef-d'oeuvre : Les Oiseaux, Le Palais de Glace. Mais aussi : Le vent du nord, l'incendie, Le germe.



Sélection de quelques auteurs scandinaves

            La Scandinavie est le terme générique pour la Suède, la Norvège, Le Danemark, l'Islande, la Finlande. Ces pays ont une longue histoire commune, une géographie similaire, une culture apparentée.


Auteurs Danois :

Hans Christian Andersen : Ses merveilleux Contes en particulier qui ne furent jamais écrits pour les enfants.


Karen Blixen : Elle aurait du avoir le prix Nobel mais au moment de la délibération un juré changea d'avis et ainsi Camus fut nobélisé. Que lire? Ombres sur la prairie, Sept contes gothiques, La ferme Africaine, Le dîner de Babette.


Jørn Riel : Il vécut seize ans au Groenland et en rapporta de nombreux récits. Le jour avant le lendemain, la série des "Racontars arctiques".


Søren Kierkegaard : Philosophe (considéré à tort ou à raison comme le précurseur de l'existentialisme) et écrivain. Pour une approche de cet auteur on peut lire "Singulière philosophie : essais sur Kierkegaard" de Vincent Delecroix.

Auteurs Finlandais

Mika Waltari : essentiellement des romans historique tel que Sinouhé l'Egyptien mais aussi Un inconnu vint à la ferme, L'Etrusque.

Arto Paasilinna : de l'humour dans ses récits. Le fameux Lièvre de Vatanen, La douce empoisonneuse, Petits suicides entre amis.

Jansson Tove : mondialement connue pour avoir inventé le Troll Moumine. La série des Moumines, Le livre d'un été, Le champ de pierres.


Auteurs Islandais

Halldor Laxness : Nobel en 1955. Le grand nom de la littérature Islandaise. La cloche d'Islande, La saga des fiers à bras, Le paradis retrouvé.

Arnaldur Indridason : auteur de romans policiers, la société islandaise n'est pas aussi candide que cela. La voix, L'homme du lac, Hiver arctique.


Auteurs Suédois

Selma  Lagerlӧf : première femme à recevoir le prix Nobel. Son oeuvre est marquée par les contes nordiques traditionnels. La légende de Gӧsta Berling, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, Le banni.

August Strinberg : Romancier, dramaturge et peintre. Très tourmenté il est considéré comme l'un des pères du théâtre moderne. Il a inspiré de nombreux auteurs comme Samuel Beckett, Eugène Ionesco, Tennessee William. Mademoiselle Julie, La Reine Christine, La grand'route.

Pӓr lagerkvist : Nobel 1951. Romancier, poète et dramaturge, un grand nom de la littérature suédoise. Barrabas, Pays du soir, Le Nain, le Per Olof SundmanBourreau, La mort d'Ahasverus.

Bjӧrn Larsson : grand navigateur et écrivain.  La véritable histoire de d'Inga Andersson, Le Capitaine et les rêves, Le cercle celtique.

Ake Edwarson : Erik Winter est commissaire à Gӧteborg. Personnage récurrent de ses récits policiers. La réalité Sociale de la Suède mise à nue? Ce doux pays, Presque mort, Chambre 10, Un cri si lointain.

Henning Mankell : auteur à succès de romans policiers. Le commissaire Kurt Wallander enquête à Ystad au sud de la Suède et s'enfonce dans la dépression, un peu plus après chaque investigation. L'homme qui souriait, Les morts de la Saint Jean, La muraille invisible.


Et bien d'autres auteurs.

 

Le père Noël


            Pour les Norvégiens le père Noël habite à Droeback au sud d'Oslo, mais ceci est très controversé.



Les Trolls


            Le souvenir des Trolls est encore très présent en Norvège où ils survivent dans l'imagerie populaire. Ils sont souvent exposés aux étals de magasins sous formes de statues.

            Les Trolls sont des êtres maléfiques, exceptionnellement charitables dont le seul but de leur existence multi-centenaire est d'enquiquiner les humains en leur jouant des tours pendables. Et cela depuis qu'ils ont été libérés de la roche aux premiers dégels du temps jadis et quand les hominidés crurent pouvoir s'installer impunément sur ces terres libérées de la glace.

            Créatures monstrueuses, d'une taille humaine à la chevelure hirsute, au nez aussi long qu'un jour sans pain dans un visage aux grands yeux bêtes, les bras interminables à traîner par terre, les mains et les pieds à quatre doigts, une longue queue broussailleuse velue sortant du pantalon, des poils partout, ils vivent et se promènent la nuit toujours près à jouer un sale tour à la gente humaine. Enfin, ils sont benêts et nigauds. On peut parfois les apercevoir marchant au clair de lune. La journée ils sont invisibles, cachés dans les roches, les marais ou les forêts, à l'abri, car la moindre exposition aux rayons  du soleil et les voilà transformés en pierre.

             Alors attention si vous vous promenez par une longue nuit d'hiver dans ces contrées un Troll pourrait se jouer de vous.


La morue


            La grande saison de pêche du skrei (grand cabillaud) se déroule essentiellement de janvier à mars. Les cabillauds par millions quittent la mer de Barents, leur habitat habituel,  pour se rendre aux Lofoten leur zone de frai et où leur descendance se développera. De nombreux pêcheurs se déplacent de toute la Norvège pour bénéficier de cette manne. C'est certainement une des plus importantes campagnes de pêches au monde.

            Le cabillaud une fois pêché est vidé puis mis à sécher sur de grands étendoirs pour la plupart de forme triangulaires, plus rarement rectangulaire. Il est ainsi séché en plein air sans être salé.

            Un fois séchée il prend le nom de stockfish.



















Nos notes de lectures


Sigrid Undset : des romans, des essais et beaucoup d'articles. Prix Nobel de littérature en en 1928. Kristin Lavransdatter et Jenny sont ses romans les plus célèbres.


Knunt Hansum : prix Nobel de littérature en 1920. De nombreux ouvrages. Un amoureux de la nature, un poète du désespoir. Miller Henry dira de lui qu'il est un aristocrate de l'esprit. Malheureusement il y eut cet épisode de soutien au nazisme. Faim bien sur, L'éveil de la glèbe, Rosa, Pan, Un vagabond joue en sourdine, La ville de Segelfoss.


Henrik Ibsen : Ecrivain de théâtre. Son écriture orientée verse dans le réalisme social. La maison de poupée, Canard au sang, Peer Gynt, Hedda Gabler.


Hervjorg Wassmo : certainement l'écrivain la plus lue actuellement en Norvège. La trilogie de Tira (La véranda aveugle, La chambre silencieuse, Ciel cruel).


Jonas Lie : Considéré comme un écrivain norvégien majeur du XIX ème siècle. Rutland, Le galérien, Niobé , Trolls recueil de nouvelles et bien d'autres titres.

  

  

Norvège pratique

            Nous aurons rencontré une poignée de voiliers le long de cet interminable littoral Norvégien. Pourtant en été la navigation, dans un environnement montagneux, profondément découpé, autrement plus surprenant que nos espaces côtiers, n'est ni plus difficile ni plus malaisée. La froidure supposée de la Norvège l'été est exagérée. La température moyenne en juillet à Oslo est de 21°C, à Bergen et  Trondheim 18°C, à Tromso 15,5°C, et de 20°C pour les Lofoten sous l'influence du Gulf Stream. Que dire du maximum des températures : dix jours cet été à Trondheim à plus de 26°C.

            Le pays compte moins de 5 millions d'habitants et ainsi offre d'immenses territoires vierges ou peu peuplés. Il y a un contact permanent avec une nature préservée et sauvage, dont la découverte en voilier procure une sensation de liberté et de bonheur difficilement égalable en d'autres régions.

Les Vikings


            Sont regroupés sous le vocable Viking, des navigateurs venant des contrées nordiques actuellement la Norvège, la suède, le Danemark. Ces peuples parlaient une langue commune le vieux norrois. Le terme viking est d'utilisation récente puisque les chroniques anglo-saxonnes et franques utilisaient les termes de païens, Danois mais surtout Normands.

            Les moines chroniqueurs ont laissé d'eux l'image de guerriers sanguinaires et pillards alors que les sources arabes décrivent plutôt des marchands sans y associer cette image de sauvagerie. L'âge d'or des vikings s'étale du VIII ème siècle au XII ème siècle et disparait avec la conversion au christianisme de ces peuplades.

            Grands marchands ils ont ouvert de nouvelles routes commerciales vers l'est, le nord et l'ouest. Ils faisaient commerce et échanges de nombreux produits : métaux (fer, or, argent), peaux et fourrures, laines et tissus, de sel, de vin, d'ivoire de morse, sans oublier les esclaves. Ces routes étaient autant terrestres que maritimes. Ils commerçaient avec Constantinople, la Mer Caspienne, la Russie, la côte Occidentale européenne (Galice, Aquitaine, Bretagne, Normandie où ils s'implantèrent durablement et fondèrent le duché de Normandie avec comme premier Jarl : Rollon). Les pays Anglo-Saxons (Angleterre, Irlande) et bien sûr les pays Scandinaves. Grâce à leur sens marin et au développement de fabuleux bateaux de charges de haute mer ils ont donc pu développer de nouvelles routes maritimes y compris vers l'Islande et le Groenland qu'ils colonisèrent, et créer de nombreux comptoirs côtiers le long des côtes de l'Europe Occidentale.

            Selon Stéphane Lebecq : "C'est le commerce qui a pavé la voie aux raids Vikings"

            Une prolifique littérature existe autour du thème des Vikings. On pourra lire avec bonheur les nombreux ouvrages de Régis Boyer scandinaviste, spécialiste et traducteur de la littérature Scandinave, expert en histoire des vikings. Parmi tous ses ouvrages Les Vikings : histoire, mythes et Dictionnaire.

Eric Oxenstierna : Les Vikings.

Francis Neveux : l'aventure Normande VIII-XIII ème siècle.

Gutorm Gjessing : les bateaux Vikings


Le drakkar


            Embarcation mythique des vikings, dont les qualités marines leur ont permis de sillonner les mers du Groenland à l'Amérique du Nord, jusqu'à la Méditerranée en passant par la Normandie. Les vikings décoraient la proue de leurs navires de sculptures de dragons qu'ils désignaient par le terme  norrois "dreki", et qui en 1840 fut rapproché du mot suédois "drake" (dragon) pluriel "drakar".

            En 1880 fut mis à jour à Gokstad pour la première fois un drakkar. Une typologie, depuis la découverte d'autres épaves, a été élaborée. On distingue les navires de guerre (langskip) et les navires de commerce (kakupskip). Les langskip assurent le transport de troupe, sont pontés, naviguent à la voile ou marchent aux avirons grâce à un fort équipage de rameurs, appelés karv (retrouvés dans les tombes royales), snekja, dreki en fonction de leur gabarit. Les kakuskip disposent d'un équipage et d'un nombre de rameurs réduit et naviguent essentiellement à la voile. Ils ne sont pas pontés et avaient de fortes capacités de charge. Appelés byrding ou knӧrr (ceux traversant vers l'Islande en particulier) en fonction de leur taille.  De leur programme dépend leur taille. Elle pouvait varier de 49 mètres (le grand drakkar) à 15/16 mètres (knorr). La construction se caractérise par une quille d'un seul tenant provenant de grand arbre, elle est peu profonde (plus profonde pour les drakkars de haute mer). La coque est à clins. Une proue et une poupe le plus souvent quasi symétriques décorée de sculptures en forme de dragon. On parle de navires amphidromes c'est-à-dire qu'ils peuvent se mouvoir indifféremment en avant et en arrière. A tribord est fixé par des lanières de cuir le gouvernail constitué d'un aviron dont l'extrémité est large et plate. Enfin le mât, mobile à son emplanture, permet de l'élever ou le coucher. Cet espars supporte une grande voile rectangulaire que l'on peut border suffisamment sur un bord  pour remonter au vent.

Quelques chiffres


            - Population : 4,7 millions d'habitants.

            - Immigrés : 10% de la population.

            - Superficie : 385 155 km² (incluant le Svalbard et l'île Jean Mayen.)

            - 12,3 habitants au km². La densité la plus faible en Europe après l'Islande.

            - Littoral : 83 281 km (incluant îles, fjords et autres baies).

            - Température moyenne en été de 21°C à Oslo, de 15,5°C à Tromso.

            - Galdhøpiggen : 2 469 mètres, point culminant de la Norvège.


Quelques dates


            - 10 000 ans BC, à la fin de la période glaciaire, premier peuplement par des chasseurs-cueilleurs venus de Sibérie.

            - VIIIème au XII ème siècle : l'âge d'or des Vikings. Expéditions vers l'Europe et établissement de colonies aux Shetland, Orcades, Hébrides, puis Féroes, Islande et Groenland, enfin Irlande et Normandie où l'implantation sera durable.

            - 872 : unification de la Norvège par Harald à la belle chevelure 

            - 982 : Erik Lerouge colonise le Groenland.

            - 1066  : défaite du roi Harald Hardrada à la bataille de Stamford Bridge en Angleterre. Déclin de la civilisation viking.

            - 1263 Alexandre III, roi des Scots anéantie définitivement la flotte norvégienne à la bataille de Largs.

            - 1349 : la peste noire décime les deux tiers de la population.

            - 1380 : union conclue avec le Danemark. Elle durera 400 ans

            - 1814 : la Norvège est cédée à la Suède par le Danemark

            - 1884 : un régime de gouvernement parlementaire est adopté.

            - 1905 : indépendance de la Norvège. Choix d'une monarchie par référendum. Le parlement choisit le prince Carl du Danemark comme roi. Il prend le nom de Håkon VII.

            - 9 avril 1940 : les Allemands attaquent la Norvège. Juin 1945 la famille royale regagne la Norvège.                     - 1972 et 1994 : les Norvégiens refusent d'adhérer à l'union européenne.

Dangers particuliers


            - Polar Bear : l'ours polaire au Svalbard

            - Attention au contenu de votre portefeuille : pays le plus cher au monde.

            - Les Trolls


 Les églises en bois debout


            Nombreuses en Norvège. Parmi les plus anciens édifices en bois du monde. Les piliers verticaux des structures ont donné leur nom à ces églises en bois debout. Parfois des têtes de dragons gravées ou sculptées se retrouvent aux pignons de quelques églises rappelant les figures de proue des drakkars vikings.


Signes particuliers


            - 900 plantes et animaux ont été placés sur la liste des espèces menacées d'extinction.

            - Reprise de la chasse du petit rorqual en 1993!

Couleurs de la liberté le bleu, le blanc et le rouge traduisent l'influence du drapeau Français, sur le drapeau Norvégien.



 

 Kongeriket Norge


            Le nom viendrait de l'expression en vieux norrois "nor veg" et qui peut se traduire par le "chemin du nord". En vieux norrois Norvège s'écrit Nóreegr. En Ecosse la Norvège est appelée Land of the Lochs.

  

  

Norvège pratique

Bergen


            Pas de port de plaisance. Place le long du quai au fond du bassin au nord-est (ancre sur le plan). Eau à quai, électricité plus difficile voir impossible. Douches et laverie sur le quai à l'angle de Bryggen et Torget, juste à coté du bar. La clé est remise contre une caution par le personnel de l'office du tourisme au bout de Torget après avoir passé le marché aux poissons.

            Le bureau des douanes est situé sur l'autre quai et tout a fait au bout de celui-ci,  après l'église Nykirken. Accueil courtois et formalités rapides.

            Gazole à la pompe sur un petit ponton un peu avant la douane. S'adresser au shipchandler c'est lui qui a la concession.






















Bodø

            Un vrai port de plaisance avec un vrai ponton d'accueil. Eau et électricité au ponton. Par contre celui-ci est inconfortable, l'amarrage pour les bateaux visiteurs se fait à l'extérieur de ce grand ponton qui ferme le port de plaisance et il est exposé au mouvement maritime commercial, pêche et à passagers incessant. Plus calme la nuit. Douche et laverie à l'extrémité de la grande jetée en béton à laquelle le port est adossé. Gazole sur plateforme chez le shipchandler au sud-ouest de la jetée (attention peu de fond et cailloux menaçants).

Tromsø

Le port de plaisance est situé juste avant le pont de Tromsø sur bâbord, dans un espace délimité à l'est par une grande digue aménagée sur des têtes de roche qui émergent, au nord par des quais en bois ou en pierre désaffectés pour le trafic maritime celui-ci se faisant maintenant en amont ou en aval où de nouveaux docks ont été construits. Deux pontons d'accueil attendent les voiliers de passages. Un à l'ouest et un second au nord. Un dizaine de places pour chacun d'entre eux. Le règlement de la location se fait par parcmètre. Les contrôleurs vérifient  deux à trois fois par jour si le ticket et bien visible et si le paiement a été effectué. Gare au rappel à l'ordre.

Il n'y a pas de sanitaire et encore moins de laverie.

Gazole à un petit débarcadère sur lequel flotte un drapeau de la Shell.. Il faut quitter le port, passer sous le pont, longer les docks de pêche, au bout un petit ponton vous attend avec  sa pompe. Descendre à terre, rechercher le responsable qui vous donne son accord et remplir les réservoirs.



  

Quand y aller


            La côte continentale norvégienne s'étale en latitude de 58° nord à 71° nord soit 2500 km. Les conditions météorologiques varient de ce fait énormément du sud au nord et l'on ne parle pas du Svalbard situé entre 74° et 81° nord. La meilleure période pour y naviguer se situe entre la mi-juin et la mi-septembre. Avant le temps est encore frais avec des risques de coups de vent fréquents et après la mi-août il y a une dégradation nette des conditions météorologiques.

            A cette période on bénéficie d'un ensoleillement important et même continu au-delà du cercle polaire. La météo est plutôt clémente. Mais baignée par le courant chaud  du Gulf Stream la Norvège offre un climat doux et pluvieux.

            La saison touristique est courte, elle va de mi-juin à août. C'est le moment que choisissent les Norvégiens pour prendre leurs vacances, une certaine effervescence se développe alors dans le pays. C'est la grande époque des festivals et autres manifestations culturelles.

            Les ports, mouillages et autres abris ne sont jamais engorgés. Peu de voiliers parcourent ces contrées.


Les documents


            Le guide Imray "Norway" de Judy Lomax apporte tous les renseignements que l'on peut attendre d'un tel ouvrage, même si il y a quelques informations erronées ou devenues caduques. Décrit la côte de la frontière suédoise à la frontière russe incluant l'île Jean Mayen et le Svalbard. Il y a aussi "Arctict pilot" de l'Amirauté Britannique en trois volumes. Tous ces documents sont en anglais.

            Disposant d'une cartographie électronique Navionics, nous avons par sécurité acheté aussi les cartes d'atterrissages du service hydrographique norvégien. De nombreuses cartes de détail sont disponibles, ainsi que les instructions nautiques locales mais rédigées en norvégien.


Les conditions de navigations


            La côte norvégienne est probablement la côte la plus découpées au monde, elle présente d'innombrables fjords, infractuosités, îles, coins et recoins. Les journées sont interminables et les destinations si nombreuses que les navigations peuvent se faire à la journée et ainsi profiter des soirées sans fin au mouillage ou à l'escale terrestre. Une kyrielle d'îles assure, par les chenaux qu'elle engendre, une mer relativement calme sauf à certains caps où par vent fort celle-ci devient rapidement tumultueuse. En cas de mauvais temps un abri n'est jamais bien loin et permet de patienter en toute sécurité jusqu'à la fin du coup de vent.

            Le balisage est important et précis, l'absence de nuit facilite la navigation. Attention toutefois aux fermes à poisson installées un peu partout. Elles ne sont pas toujours signalées sur les cartes car récemment établies, ou alors présentes sur la carte mais absentes sur l'eau car elles ont été démantelées.

            Le vent souffle malheureusement trop souvent dans l'axe des fjords et il est parfois impossible de progresser sans l'appui du moteur, à plus forte raison lorsque le passage est étroit. Ne pas oublier de tenir compte de tous les gros bateaux qui transitent par ces "ruelles" et sont peu manoeuvrants.


La météo


            La météo est diffusée sur les ondes nationales mais en Norvégien. Elle est aussi diffusée par VHF à heures fixes en Norvégien par les gardes-côtes. Sur demande parfois ils la donnent en anglais, ceci n'est donc pas une règle générale. La réception au navtex est dans certaines zones impossible compte tenu de la configuration géographique, en particulier dans la région de Rorvik et de Måløy. Un accès internet est accessible dans les bibliothèques et dans les offices de tourisme, on peut parfois disposer d'une connexion internet par wifi dans certains ports et ainsi avoir les dernières prévisions météorologiques http://met.no

Informations pratiques


Argent : La monnaie est la couronne norvégienne. 1 euro pour 8 NOK environ. Distributeurs automatiques de billets nombreux. Bon réseau cartes Visa et MasterCard.


Linge : Des laveries dans certains ports. Plus rarement en ville.


Electricité : du 220 V 50 Hz. Prises à fiches arrondies. Au ponton fiche ordinaire ou normalisée comme dans nos ports.


Poste-Télécommunications-Internet : Peu de cybercafés, mais des accès dans certains offices de tourismes et dans les bibliothèques. De nombreuses cabines téléphoniques dans les rues et aussi dans les postes. Le courrier est fiable, deux à trois jours pour parvenir en France.


Santé : Les soins d'urgence sont gratuits. Ne pas oublier votre formulaire sécurité sociale E111.

            Pas de souci particulier si ce n'est dans le nord avec les myriades de petites mouches en Laponie et les moustiques.


            

Le temps


            Le vent est principalement orienté nord-est. Pour remonter vers le Cap Nord c'est pénible. Pour en redescendre c'est bien. La côte, sous l'influence du Gulf Stream, a un climat plus doux que ne le laisserait supposer la latitude. Dès que l'on quitte la frange côtière, le climat devient continental et sec, chaud l'été et froid l'hiver. Beaucoup de pluie amenée par les vents d'ouest

            Les trains de dépressions qui passent sur l'Ecosse se dirigent  essentiellement vers le sud de la péninsule scandinave. Au dessus de la latitude de Bergen et plus au nord il y a peu de dépressions, le temps reste en général au beau pendant la période estivale

Tromsø

Tromsø

Port de Tromsø

Bergen

Bodø

Tromsø

Quai de Bryggen